690e réunion – 1 décembre1999

Point 8.1

«EUROPE 2000 – LA PARTICIPATION DES JEUNES:

UNE JEUNESSE CITOYENNE»

Recommandation 59 (1999) du CPLRE

(CM/Inf(99)44, CM/Dél/Déc(99)678/12.1)

Décision

Les Délégués adoptent la réponse suivante à la Recommandation 59 (1999) du CPLRE sur «Europe 2000 – la participation des jeunes: une jeunesse citoyenne».

«Le Comité des Ministres a examiné, avec intérêt, la Recommandation 59 (1999) du CPLRE sur « Europe 2000 – la participation des jeunes: une jeunesse citoyenne». Il partage pleinement l'avis du Congrès sur le caractère essentiel de la formation et l'éducation des jeunes à la citoyenneté et sur le fait que la participation des jeunes à la vie politique est capitale pour améliorer la société. La citoyenneté est une notion vaste aux dimensions politique, culturelle, sociale et économique. L'éducation à la citoyenneté doit donc tirer profit du grand éventail d'activités et de structures de l'Organisation.

A cet égard, le Comité des Ministres rappelle qu'il a adopté une Déclaration et un Programme sur «l'éducation à la citoyenneté démocratique fondée sur les droits et responsabilités des citoyens» (Budapest, 104e session, 7 mai 1999). Ces textes répondent au vœu exprimé par les chefs d'Etat et de gouvernement lors de leur Deuxième Sommet (Strasbourg, 10-11 octobre 1997) de développer l'éducation à la citoyenneté démocratique sur la base des droits et responsabilités des citoyens et d'intensifier la participation des jeunes à la société civile». En constituant un cadre européen destiné à renforcer l'éducation à la citoyenneté démocratique à tous les niveaux, le programme vise à soutenir les différents réseaux, partenariats, initiatives modèles de jeunesse, etc., qui encouragent les jeunes à prendre part à la société civile.

Ces questions ont été examinées à la 19e session de la Conférence permanente des ministres européens de l'Education, tenue à Kristiansad, Norvège du 22 au 24 juin 1997. La Résolution n° 2 qui y a été formulée porte sur «les valeurs fondamentales, les objectifs et le rôle futur de la coopération en matière d'éducation au sein du Conseil de l'Europe». En outre, lors de la Conférence des Ministres européens de la Jeunesse à Bucarest du 27 au 29 avril 1998, plusieurs propositions ont été faites ayant trait au rôle des jeunes en tant que citoyens.

Il convient également de signaler qu'un projet intitulé «L'éducation à la citoyenneté démocratique» est mené avec succès depuis 1997 et qu'il se prolongera jusqu'à l'an 2000. Ce projet multidisciplinaire tient compte des dimensions politique, juridique, sociale et culturelle de la citoyenneté démocratique. Nombreux sont ceux qui y participent, à savoir: l'Union européenne, l'Unesco, des ONG, etc. ainsi que plusieurs secteurs du Conseil de l'Europe. Exploratoire et concret à la fois, ce projet a pour but de définir la notion de citoyenneté et de développer les compétences nécessaires à son exercice.

L'ensemble du programme du secteur Jeunesse du Conseil de l'Europe a pour objet de promouvoir «la participation des jeunes», «le rôle des jeunes en tant que citoyens actifs» et «la participation active des jeunes à la vie sociale et culturelle».

Le programme pédagogique des deux Centres européens de la jeunesse (Strasbourg et Budapest) – qui englobe un programme de partenariat avec la Commission européenne – l'action du Fonds européen pour la jeunesse, le processus de coopération intergouvernementale de jeunesse ainsi que le système unique de cogestion des structures de décision du secteur Jeunesse visent tous à encourager l'éducation des jeunes à la citoyenneté, par l'initiative et la participation de la jeunesse elle-même.

Les sessions d'étude et les stages de formation (une cinquantaine environ) que le secteur Jeunesse du Conseil de l'Europe met en œuvre chaque année s'appuient sur les initiatives des jeunes, de leurs organisations et de leurs réseaux. Le programme de partenariat avec la Commission européenne, qui a été mentionné précédemment, a pour objet de développer la citoyenneté européenne par la formation et les échanges d'information. Le Fonds européen pour la jeunesse a financé plus de 550 ONG de jeunesse et 3000 projets auxquels ont pris part plus de 200 000 participants dans toute l'Europe. Le Comité directeur européen pour la jeunesse (CDEJ) avait, pendant un certain nombre d’années, comme priorité majeure, d’accroître la participation des jeunes et de développer l'éducation non-formelle comme instrument d'intégration sociale. Un groupe de travail dépendant du CDEJ s’occupe exclusivement des questions de participation. Enfin les structures cogérées du secteur Jeunesse permettent à des jeunes Européens d'être des citoyens actifs au cœur même du Conseil de l'Europe.

Le secteur Jeunesse du Conseil de l'Europe travaille en étroite collaboration avec le CPLRE, pour organiser par exemple (en l'an 2000) une table ronde sur la participation des jeunes et promouvoir l'établissement, et ultérieurement le financement, de Planète-Jeunes – réseau européen de parlements et de comités régionaux et locaux de jeunesse en Europe (1999).

Il envisage aussi de faire appel à son nouvel instrument interdisciplinaire «le Groupe de coordination jeunesse du Secrétaire Général» pour intensifier la coopération en cours dans le domaine de l'éducation à la citoyenneté.»



 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions