Lancement du projet triennal sur le renforcement de l’autonomie locale par le Conseil de l’Europe, le ministre danois des Affaires étrangères et le ministre arménien de l’Administration territoriale.

Mercredi, 5 février, Erevan – Un nouveau projet triennal en matière de démocratie locale a été lancé dans le cadre du Plan d’action du Conseil de l'Europe pour l'Arménie 2012-2014. Ce projet est financé par le Gouvernement danois et bénéficie du soutien du Gouvernement arménien.

Le projet « Soutien au renforcement de la démocratie locale en Arménie » a été présenté à Erevan par Armen Gevorguian, vice-Premier ministre et ministre de l’Administration territoriale de la République d’Arménie, ainsi que par les représentants du Conseil de l’Europe Knud Andersen, vice-président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux, Alfonso Zardi, chef du Service des institutions et de la gouvernance démocratiques, et Oleksandr Pavlyuk, chef du Bureau du Conseil de l’Europe à Erevan. D’autres représentants du gouvernement, ainsi que les représentants des collectivités locales et de leurs associations, de la communauté internationale et des ONG locales, ont pris part à cet événement.

Tout en soutenant le gouvernement central dans sa réforme de l’autonomie locale, et notamment la réforme de l’administration territoriale, ce projet aidera en parallèle les collectivités locales au moyen d’activités relatives à l’éthique publique, la participation des citoyens, la gestion des ressources humaines et le renforcement des capacités de leadership des maires. Il vise en définitive à faire connaître les bonnes pratiques et les normes européennes en matière de démocratie locale en Arménie.

« La réunion des conditions qui garantissent une participation plus active des citoyens à la formation des autorités locales et une attitude plus exigeante à l’égard de l’action des organes qu’ils ont élus favorisent considérablement la consolidation de la démocratie locale. La décentralisation du pouvoir, l’élargissement des compétences des organes d’autonomie locale, la mise en œuvre effective des principes de participation et de transparence et, finalement, l’augmentation de la quantité et l’amélioration de la qualité des services fournis sont au centre de notre attention », a déclaré M. Gevorguian, ministre de l’Aménagement du territoire, dans son allocution d’ouverture.

« La tâche première des collectivités locales est aujourd’hui de répondre aux besoins et aux préoccupations des citoyens », a déclaré Knud Andersen (Danemark, GILD), vice-président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux. « Le Congrès est profondément attaché à assister les collectivités locales dans leur action quotidienne, qui consiste non seulement à offrir des services aux citoyens, mais également à être les inspiratrices de la vie de la collectivité et à façonner les valeurs qui l’animent. Ce projet vise à renforcer les normes de la démocratie locale en Arménie et à diffuser les principes de la bonne gouvernance », a-t-il ajouté.

« Le Conseil de l’Europe reconnaît que le Gouvernement arménien s’est résolument engagé dans la voie de la réforme des collectivités locales et est heureux d’y contribuer au travers de son assistance juridique et d’initiatives visant au renforcement des capacités. Nous continuerons à dispenser une expertise fondée sur les meilleures pratiques européennes et l’innovation », a déclaré M. Zardi, chef du Service des institutions et de la gouvernance démocratiques du Conseil de l’Europe.

Le projet s’étendra sur une période de trois ans et devrait concerner plusieurs dizaines de collectivités sur l’ensemble du territoire arménien.



 Haut de page