CONSEIL DE L'EUROPE
COMITE DES MINISTRES

Résolution ResDip(2005)4
concernant le renouvellement du Diplôme européen des espaces protégés
à la réserve de la biosphère de Berezinsky (Bélarus)

(adoptée par le Comité des Ministres le 15 juin 2005,
lors de la 930e réunion des Délégués des Ministres)

Le Comité des Ministres, en vertu de l'article 15.a du Statut du Conseil de l'Europe,

Vu la Résolution (65) 6 instituant le Diplôme européen, telle qu'amendée par la Résolution (98) 29 concernant le règlement du Diplôme européen des espaces protégés ;

Vu la Résolution (95) 19 octroyant le Diplôme européen à la réserve de la biosphère de Berezinsky dans la catégorie A ;

Prenant en considération le rapport de l'expert tel que présenté à la réunion du Groupe de spécialistes sur le Diplôme européen des espaces protégés les 28 février et 1er mars 2005 ;

Vu les propositions du Comité pour les activités du Conseil de l'Europe en matière de diversité biologique (CO DBP),

Renouvelle jusqu'au 11 septembre 2010 le Diplôme européen des espaces protégés octroyé à la réserve de la biosphère de Berezinsky ;

Assortit le renouvellement des conditions suivantes :

1. Un plan de gestion complet devra être établi dans les cinq ans, un tel instrument étant nécessaire à la bonne gestion de la réserve dans son ensemble ;

2. Le régime de protection devra rester inchangé et des mesures devront être prises pour protéger l'intégrité de la réserve des incidences négatives de développements extérieurs ;

Assortit le renouvellement des recommandations suivantes :

1. Augmenter les ressources de manière à assurer le bon fonctionnement de la réserve. Outre les sources de revenus extra-budgétaires, explorer d'autres sources de financement, notamment en partenariat avec les ONG intéressées ;

2. Envisager de présenter la réserve à d'autres distinctions internationales appropriées, étant donné que cela peut contribuer à promouvoir l'image de la réserve et à attirer des financements ;

3. Consentir un maximum d'efforts pour prévenir les conséquences négatives d'une fragmentation de la réserve par la route M3 et préserver l'intégrité de la zone centrale ;

4. Mener un programme d'étude de la dynamique des populations de mammifères, des déplacements des animaux et des migrations de la faune entre la zone centrale et la zone tampon, afin de mieux connaître les effets de la chasse ;

5. Poursuivre les efforts destinés à assurer un contrôle effectif du développement du tourisme.



 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions
 
   Documents connexes