Communiqué de presse - 429(2009)

Les Etats membres du Conseil de l’Europe débattent des défis que posent les nouveaux médias en matière de liberté d’expression

Reykjavik, 28.05.2009 - Des ministres et des représentants des 47 Etats membres du Conseil de l'Europe ainsi que des experts et des représentants de la société civile, de la jeunesse et du monde des affaires ont commencé aujourd’hui à débattre des défis que posent les nouveaux médias ou les services apparentés, tels que les moteurs de recherche, les blogs, les réseaux sociaux ou les fournisseurs de services Internet, pour la liberté d'expression.

Dans son allocution d’ouverture, Katrín Jakobsdóttir, ministre islandaise de l’Education, de la Science et de la Culture, a déclaré : « Les pays doivent coopérer sur un pied d’égalité et dans un esprit tourné vers l’avenir, comme dans cette conférence ministérielle. Je pense que le Conseil de l’Europe est l’enceinte la plus adaptée pour réunir les principaux acteurs tels que les gouvernements, le secteur privé ou la société civile, afin de façonner l’évolution actuelle et future du paysage médiatique pan-européen en tenant compte des droits de l'homme. »

Philippe Boillat, directeur général des droits de l’homme et des affaires juridiques du Conseil de l’Europe, a souligné « la nécessité d’évaluer dans quelle mesure et de quelle manière la liberté d’expression et d’information peut être protégée dans les nouveaux médias et les services apparentés » et s’est dit « convaincu que cette conférence contribuera à dégager les grandes lignes des mesures que devrait prendre le Conseil de l’Europe pour protéger ces droits, essentiels pour la démocratie ».

« Avec les nouvelles technologies et les nouveaux médias, les gens n’ont plus besoin que l’Etat leur donne les moyens de s’exprimer. La porte d'accès à la liberté d'expression universelle est grande ouverte. Toute personne possédant l’équipement adéquat et les compétences nécessaires dans le domaine de la culture et de la communication peut diffuser ses propres informations et faire connaître son point de vue au monde entier », a déclaré Karol Jakubowicz, principal orateur de la conférence. Il a appelé le Conseil de l’Europe à « réexaminer la signification concrète de l’article 10 et à élever la liberté d’expression au rang de droit à l’expression publique, que les Etats membres se doivent de reconnaître, de promouvoir et de protéger ».

La conférence est organisée par le ministère islandais de l'Education, de la Science et de la Culture en coopération avec le Conseil de l'Europe sur le thème « Une nouvelle conception des médias ? ». Son objectif est d’évaluer les récents bouleversements sociaux, culturels et technologiques qui sont intervenus dans le secteur des médias et de la communication et d’orienter les futurs travaux du Conseil de l’Europe dans ce domaine. La conférence réfléchira à l’adoption d’une déclaration et de plusieurs résolutions vendredi 29 mai.

Les 26 et 27 mai, le Forum européen de la jeunesse a organisé une manifestation pour discuter des nouveaux défis posés à la politique des médias et de la communication, notamment en ce qui concerne les jeunes, et a présenté des recommandations spécifiques à la conférence ministérielle.

Informations pratiques :

Lien vers le programme de la conférence ministérielle

    - La conférence ministérielle est retransmise en direct sur le site www.ministerialconference.is

    - Pour obtenir des informations supplémentaires ou solliciter une interview sur place ou par téléphone, veuillez contacter Jaime Rodriguez (tél. +33 3 89 99 50 42, jaime.rodriguez@coe.int).

Direction de la Communication du Conseil de l’Europe
Tel: +33 (0)3 88 41 25 60
Fax:+33 (0)3 88 41 39 11
pressunit@coe.int

www.coe.int



 Haut de page