Entrée en vigueur de la Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains
Déclaration de Ján Kubiš, Président du Comité des Ministres

Strasbourg, 01.02.2008 - Ján Kubiš, ministre des Affaires étrangères de la République slovaque et Président du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe, a salué l’entrée en vigueur le 1er février 2008 de la Convention du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains. Il a souligné l’importance de ce traité de portée générale essentiellement axé sur la protection des victimes de la traite, mais qui vise également à prévenir la traite et à poursuivre les trafiquants.

Le ministre Kubiš a en outre déclaré que la coopération internationale était nécessaire pour obtenir des résultats significatifs dans la lutte contre la traite et que la Convention fournirait la base longtemps attendue de l’action des gouvernements dans ce domaine. Il convient désormais d’assurer une mise en œuvre efficace de la Convention à travers son mécanisme de contrôle, le Groupe d'experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA).

A l’occasion de l’entrée en vigueur de la Convention, 13 Etats membres1 l’ayant déjà ratifiée ont fait une déclaration commune, exhortant les autres Etats membres du Conseil de l'Europe et les Etats non membres, ainsi que la Communauté européenne, à devenir parties à la Convention dès que possible.

Déclaration conjointe

Note 1 Albanie, Autriche, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Chypre, Danemark, France, Géorgie, Moldova, Norvège, Roumanie et Slovaquie.


 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions
 
   Documents connexes