Communiqué de presse - DC082(2013)

Déclaration du Secrétaire Général du Conseil de l'Europe sur la loi adoptée par la Douma russe interdisant la « propagande en faveur de relations sexuelles non traditionnelles » auprès des mineurs

Strasbourg, 13.06.2013 – « La chambre haute du Parlement russe ne devrait pas approuver le projet de loi interdisant la "propagande en faveur de relations sexuelles non traditionnelles" auprès des mineurs, a déclaré aujourd’hui le Secrétaire Général, Thorbjørn Jagland. Cette loi porte clairement atteinte à quelques-uns des principes les plus fondamentaux de la Convention européenne des droits de l’homme, comme la liberté d’expression et la liberté de réunion. »

« J’ai déjà eu l’occasion d’exprimer mon inquiétude au sujet de cette loi dans une lettre au président de la Douma. La majorité n’a pas le droit d’adopter une loi manifestement discriminatoire à l’égard des minorités. Elle a au contraire le devoir de protéger les droits des minorités. »

« L’opinion publique est peut-être favorable à une telle loi, mais cela ne justifie pas de légaliser les préjugés. »

« Malheureusement, cette initiative s’inscrit dans un cadre plus large en Europe, où les groupes vulnérables et les minorités sont pris pour cible, ce qui nourrit l’extrémisme et la violence », a déclaré le Secrétaire Général.

Contact presse : Daniel Höltgen, porte-parole du Secrétaire Général, portable +33 6 68 29 87 51

Direction de la Communication du Conseil de l’Europe
Tel: +33 (0)3 88 41 25 60
Fax:+33 (0)3 88 41 39 11

pressunit@coe.int

www.coe.int



 Haut de page