Communiqué de presse - DC025(2012)

Matchs truqués – Conférence des ministres du Sport du Conseil de l'Europe à Belgrade

Strasbourg, 12.03.2012 – Dans le cadre des activités de l’Accord partiel élargi sur le sport (APES), la 12e Conférence des ministres du Sport du Conseil de l'Europe se tiendra à Belgrade le 15 mars à l’invitation du Gouvernement serbe.

La conférence (voir le programme) comprendra deux parties: lors de la première, consacrée au suivi de la Recommandation CM/Rec (2011)10, les ministres s’intéresseront à la promotion de l’intégrité du sport pour lutter contre les matchs truqués avec la possibilité de négocier une convention internationale spéciale; la deuxième partie mettra l’accent sur la coopération sportive paneuropéenne et le renforcement des mécanismes de suivi de la Convention européenne sur la violence et les débordements des spectateurs lors de manifestations sportives et notamment de matches de football (STCE n° 120).

Conférence de presse: Centre Belexpo de Belgrade, 15 mars (15 h 30 - 16 h 30) en présence du Vice-Premier ministre de la Serbie, Verica Kalanović, de la Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l'Europe, Maud de Boer-Buquicchio, et du président de l’UEFA, Michel Platini.

Anne Brasseur (présidente de la sous-commission de l’APCE de la jeunesse et du sport), Keith Whitmore (président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux), Snežana Samardžić-Marković (ancien ministre de la Jeunesse et des Sports de la Serbie) participeront à la conférence aux côtés d’experts de l’APES et de représentants de mouvements sportifs organisés.

Contexte
Les matchs truqués sont un « nouveau défi » lancé à l’éthique sportive, comme il a été dit lors de la Conférence ministérielle du Conseil de l'Europe tenue à Athènes en 2008. Le trucage des matchs est aussi perçu comme une menace pour la gouvernance démocratique du sport, l’Etat de droit et l’ordre public. Au fil des ans, le Conseil de l'Europe a eu un rôle de précurseur dans le développement des droits de l'homme et la mise en place d’une culture démocratique au moyen du sport. Un partenariat intergouvernemental paneuropéen a débouché sur une série de conventions et de chartes qui fixent des normes, assurent un suivi et prévoient une assistance technique et a abouti à des positions coordonnées avec d’autres organisations internationales (UNESCO ou AMA) et avec des organes du mouvement sportif (FIFA, CIO ou UEFA).

L’Accord partiel élargi sur le sport (APES) a été créé en 2007 pour relever les défis auxquels le sport doit actuellement faire face en Europe. Il sert de plateforme aux pouvoirs publics de 33 Etats membres favorisant le dialogue entre les ministres, les fédérations sportives et les ONG, et veillant au respect des valeurs éthiques et positives.

La Convention européenne sur la violence et les débordements de spectateurs lors de manifestations sportives et notamment de matches de football a été élaborée à la suite de la tragédie du Heysel, à Bruxelles (mai 1985), pour lutter contre le hooliganisme en Europe. Elle engage 41 Etats Parties à prendre des mesures pratiques pour prévenir et maîtriser la violence et pour assurer la sécurité des spectateurs lors des manifestations sportives. Elle définit des méthodes pour identifier et poursuivre les délinquants, en s’appuyant sur la coopération policière et l’échange d’informations.

Contacts médias : Giuseppe Zaffuto, attaché de presse, giuseppe.zaffuto@coe.int

Tél. +33 3 90 21 56 04; portable. +33 (0) 6 86 32 10 24

Accréditations: Marko Kronja, conseiller principal ministère de la Jeunesse et des Sports de la Serbie, marko.kronja@mos.gov.rs ; Tél. +381 (0) 11 214 25 64 +381 (0) 69 87 10 207

Direction de la Communication du Conseil de l’Europe
Tel: +33 (0)3 88 41 25 60
Fax:+33 (0)3 88 41 39 11

pressunit@coe.int

www.coe.int



 Haut de page