Résolution CM/ResDip(2011)4

concernant le renouvellement du Diplôme européen des espaces protégés

octroyé au parc national du Bayerischer Wald (Allemagne)

(adoptée par le Comité des Ministres le 6 juillet 2011,
lors de la 1118e réunion des Délégués des Ministres)

Le Comité des Ministres, agissant en vertu de l’article 15.a du Statut du Conseil de l’Europe,

Vu la Résolution Res(65)6 instituant le Diplôme européen pour certains paysages, réserves et monuments naturels protégés, telle qu’amendée par la Résolution CM/ResDip(2008)1 concernant le règlement révisé du Diplôme européen des espaces protégés ;

Vu la Résolution Res(86)18 concernant l’octroi du Diplôme européen au parc national du Bayerischer Wald (Allemagne) ;

Prenant en considération le rapport de l’expert, tel que présenté à la réunion du Groupe de spécialistes sur le Diplôme européen des espaces protégés les 14 et 15 mars 2011 ;

Vu les propositions du Comité permanent de la Convention de Berne ;

Renouvelle jusqu’au 18 juin 2021 le Diplôme européen des espaces protégés octroyé au parc national du Bayerischer Wald (Allemagne) ;

Assortit le renouvellement des six recommandations suivantes :

1. garantir à long terme la politique actuelle de non-intervention dans de vastes zones du parc et poursuivre le suivi scientifique correspondant ;

2. poursuivre en conséquence une politique de non-intervention pour 75 % des forêts de la partie ancienne du parc et l’appliquer progressivement à la nouvelle partie, afin de réaliser l’objectif convenu d’atteindre le même pourcentage dans l’ensemble du parc d’ici à 2027 ;

3. poursuivre les interventions ciblées visant à contrôler la prolifération des scolytes à l’extérieur du parc, mais en les limitant strictement à la zone tampon (ou zone « de gestion des scolytes ») ;

4. poursuivre et développer le dialogue avec les collectivités locales ; développer les synergies avec le parc naturel du Bayerischer Wald et examiner conjointement les possibilités de rétablissement de la réserve de biosphère conformément à la Stratégie de Séville ;

5. poursuivre la coopération avec le parc national de Šumava (République tchèque) et développer de nouvelles synergies ; préparer un document conjoint « Vision pour la forêt de Bohême » comprenant toutes les zones protégées adjacentes ou incluses dans les parcs nationaux, en tant que document général pour la mise en place d’un système de gestion et de zonage coordonné ; garantir ensemble une vaste zone noyau conjointe de part et d’autre de la frontière ;

6. maintenir le réseau de transports publics « Igelbus », garantir sa viabilité financière à long terme et le développer éventuellement par-delà la frontière en coopération avec le parc national de Šumava.



 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions
 
   Documents connexes