Résolution CM/ResDip(2011)2

concernant le renouvellement du Diplôme européen des espaces protégés

octroyé au parc national de Piatra Craiului (Roumanie)

(adoptée par le Comité des Ministres le 6 juillet 2011,
lors de la 1118e réunion des Délégués des Ministres)

Le Comité des Ministres, agissant en vertu de l’article 15.a du Statut du Conseil de l’Europe,

Vu la Résolution Res(65)6 instituant le Diplôme européen pour certains paysages, réserves et monuments naturels protégés, telle qu’amendée par la Résolution CM/ResDip(2008)1 concernant le règlement révisé du Diplôme européen des espaces protégés ;

Vu la Résolution ResDip(2006)10 concernant l’octroi du Diplôme européen au parc national de Piatra Craiului (Roumanie) ;

Prenant en considération le rapport de l’expert, tel que présenté à la réunion du Groupe de spécialistes sur le Diplôme européen des espaces protégés les 14 et 15 mars 2011 ;

Vu les propositions du Comité permanent de la Convention de Berne ;

Renouvelle jusqu’au 27 septembre 2021 le Diplôme européen des espaces protégés octroyé au parc national de Piatra Craiului (Roumanie) ;

Assortit le renouvellement de la condition suivante :

1. achever d’ici à fin 2011 la procédure en cours de préparation et d’approbation du nouveau plan de gestion.

Assortit le renouvellement des six recommandations suivantes :

1. garantir le budget du parc national afin que l’administration du parc soit en mesure de le gérer convenablement et de disposer des ressources financières nécessaires pour assurer le versement régulier des salaires ;

2. achever d’ici à trois ans la construction des bâtiments administratifs et d’autres infrastructures, notamment la salle d’exposition et d’autres équipements destinés aux touristes, et intensifier les efforts pour trouver des sources de financement adéquates ;

3 concevoir et mettre en œuvre un programme à forte visibilité spécialement consacré à la promotion, à la préservation et à la restauration du paysage et de l’architecture du site ; ce programme exemplaire devrait être réalisé avec le concours de spécialistes qualifiés et conférer à cette région un statut de modèle en matière de préservation du patrimoine naturel et culturel ;

4. poursuivre le travail scientifique et l’étude de la biodiversité dans tous les secteurs du parc ; ces tâches devraient couvrir l’état et l’évolution des espèces et des habitats, considérer le parc national comme faisant partie d’un écosystème actif et, en conséquence, recourir à des méthodes et à des indicateurs adéquats pour permettre à l’administration du parc d’observer tout changement important au sein de l’écosystème ;

5. en ce qui concerne les services forestiers locaux et centraux, porter une attention accrue à l’application des lois régissant les forêts à la périphérie et à proximité du parc national ; les mesures prises et les résultats obtenus devraient être communiqués annuellement au Conseil de l’Europe ;

6. poursuivre les efforts déployés par l’administration du parc pour maîtriser le problème des détritus et des ordures, et entamer un nouveau cycle d’activités avec le soutien de l’administration ; un rapport détaillé sur les résultats de ces travaux devrait être communiqué tous les deux ans au Conseil de l’Europe.



 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions
 
   Documents connexes