Résolution CM/ResDip(2010)6
concernant le renouvellement du Diplôme européen des espaces protégés
octroyé à la réserve nationale de la biosphère de Berezinsky (Bélarus)

(adoptée par le Comité des Ministres le 16 septembre 2010,
lors de la 1091e réunion des Délégués des Ministres)

Le Comité des Ministres, en vertu de l’article 15.a du Statut du Conseil de l'Europe,

Vu la Résolution Res(65)6 instituant le Diplôme européen pour certains paysages, réserves et monuments naturels protégés, telle qu’amendée par la Résolution CM/ResDip(2008)1 concernant le règlement révisé du Diplôme européen des espaces protégés ;

Vu la Résolution Res(95)19 concernant l’octroi du Diplôme européen à la réserve nationale de la biosphère de Berezinsky (Bélarus) ;

Prenant en considération le rapport de l’expert tel que présenté à la réunion du Groupe de spécialistes sur le Diplôme européen des espaces protégés les 4 et 5 mars 2010 ;

Vu les propositions du Comité permanent de la Convention de Berne,

Renouvelle le Diplôme européen des zones protégées octroyé à la réserve nationale de la biosphère de Berezinsky (Bélarus) jusqu’au 11 septembre 2020;

Assortit le renouvellement de la condition suivante :

1. le régime de protection et de propriété de la réserve ne doit pas être modifié ;

Assortit le renouvellement des cinq recommandations suivantes :

1. des ressources suffisantes doivent être consacrées tant par le gouvernement que par la réserve pour protéger efficacement les ressources de la biodiversité et poursuivre les recherches scientifiques. En plus des sources de revenus extrabudgétaires, il faut faire appel à d'autres sources, notamment en coopération avec des ONG, tels que Okhova Ptushak Beloarusi (BirdLife Bélarus) et le WWF ;

2. les efforts visant à prévenir les effets négatifs de la fragmentation de la réserve par la route M3 et à préserver l’intégrité de la zone centrale devraient être poursuivis ;

3. l’étude de la dynamique des populations de mammifères, de la circulation des animaux et des migrations de la faune entre la zone centrale et les zones tampons devrait continuer, afin de suivre l’évolution des effets de la chasse sur les conditions actuelles et de gérer les populations en conséquence ;

4. les efforts de contrôle du développement touristique doivent être poursuivis avec les autres ministères concernés ;

5. afin d’atténuer les risques et dangers éventuels liés aux changements climatiques et d’éventuelles perturbations à grande échelle touchant la réserve, le programme de recherches sur ces thèmes doit être poursuivi.



 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions
 
   Documents connexes