Résolution CM/ResDip(2010)4
concernant le renouvellement du Diplôme européen des espaces protégés
octroyé au parc national de Podyjí (République tchèque)

(adoptée par le Comité des Ministres le 16 septembre 2010,
lors de la 1091e réunion des Délégués des Ministres)

Le Comité des Ministres, en vertu de l’article 15.a du Statut du Conseil de l’Europe,

Vu la Résolution Res(65)6 instituant le Diplôme européen pour certains paysages, réserves et monuments naturels protégés, telle qu’amendée par la Résolution CM/ResDip(2008)1 concernant le règlement révisé du Diplôme européen des espaces protégés ;

Vu la Résolution ResDip(2000)14 concernant l’octroi du Diplôme européen au parc national de Podyjí (République tchèque) ;

Prenant en considération le rapport de l’expert tel que présenté à la réunion du Groupe de spécialistes sur le Diplôme européen des espaces protégés les 4 et 5 mars 2010 ;

Vu les propositions du Comité permanent de la Convention de Berne,

Renouvelle le Diplôme européen des espaces protégés octroyé au parc national de Podyjí (République tchèque) jusqu’au 20 juin 2020 ;

Assortit le renouvellement des huit recommandations suivantes :

1. veiller, en collaboration avec l’exploitant de la centrale hydroélectrique de Vranov, à la réduction des amplitudes négatives du régime des éclusées du barrage et garantir un débit résiduel de restitution ;

2. faire adopter et mettre en œuvre le nouveau plan de gestion pour la période 2010-2019 ;

3. contrôler le développement des activités de loisirs et, en particulier, éviter l’utilisation de la rivière Dyje pour les sports nautiques ;

4. intensifier la coopération avec le parc national de Thayatal, harmoniser dans les deux parcs les réglementations en matière de pêche et réduire les effets négatifs de la pêche dans les zones noyaux ;

5. développer les relations avec les municipalités et la population locale afin d’encourager une gestion durable de leurs terrains au sein du parc national, selon les principes et les règles du plan de gestion ;

6. poursuivre et améliorer la gestion des zones agricoles, en particulier dans les zones tampons ;

7. accorder des moyens financiers aux collectivités publiques pour l’alimentation et l’épuration des eaux dans le périmètre du parc ;

8. faire des recherches sur l’influence des seuils artificiels sur l’écosystème de la rivière Dyje. Des mesures d’atténuation sur les écosystèmes ripicoles devraient être adoptées.



 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions
 
   Documents connexes