Résolution CM/ResDip(2010)15
concernant le renouvellement du Diplôme européen des espaces protégés
octroyé à la zone de protection d’Ipolytarnóc (Hongrie)

(adoptée par le Comité des Ministres le 16 septembre 2010,
lors de la 1091e réunion des Délégués des Ministres)

Le Comité des Ministres, en vertu de l’article 15.a du Statut du Conseil de l'Europe,

Vu la Résolution Res(65)6 instituant le Diplôme européen pour certains paysages, réserves et monuments naturels protégés, telle qu’amendée par la Résolution CM/ResDip(2008)1 concernant le règlement révisé du Diplôme européen des espaces protégés ;

Vu la Résolution Res(95)17 concernant l’octroi du Diplôme européen à la zone de protection d’Ipolytarnóc (Hongrie) ;

Prenant en considération les discussions qui ont eu lieu entre le Secrétariat et le gestionnaire du site ainsi que l’avis du Groupe de spécialistes sur le Diplôme européen des espaces protégés ;

Vu les propositions du Comité permanent de la Convention de Berne,

Renouvelle le Diplôme européen des espaces protégés octroyé à la zone de protection de la nature d’Ipolytarnóc (Hongrie) jusqu’au 11 septembre 2020 ;

Assortit le renouvellement des cinq recommandations suivantes :

1. étant donné la forte probabilité de nouvelles découvertes géologiques sur les différents sites − les recherches, en particulier, les fouilles paléontologiques − doivent se poursuivre ; toutes les mesures appropriées doivent être prises pour conserver et, si possible, exposer les ressources naturelles ; les résultats des recherches scientifiques doivent être mis à la disposition du public ;

2. la zone de protection doit participer activement à la gestion du Geoparc transfrontalier slovaco-hongrois de Novohrad-Nógrád, afin de préserver et de faire connaître les atouts naturels de la région et de devenir un important pôle d’information multilingue pour le géotourisme ;

3. l’entrée de la zone protégée doit être signalée de manière adaptée et présenter des informations visant à contrôler le tourisme à l’intérieur du site et de la zone tampon ; les bâtiments situés le long du sentier géologique doivent être davantage intégrés dans le paysage ; la ligne à haute tension reliant le village au centre d’accueil des visiteurs doit être remplacée par un câble souterrain ;

4. le remplacement progressif des peuplements d’essences exotiques par des essences indigènes doit être poursuivi, en accompagnant le processus d’évolution par des pratiques de gestion écologique des sols ; il faut poursuivre le contrôle des populations de gibier – qui causent des dommages considérables à la végétation et aux espèces animales protégées ;

5. l’équilibre entre les espaces ouverts et les espaces boisés dans la partie occidentale de la zone de conservation, à proximité du village, doit être maintenu afin d’y conserver la mosaïque paysagère.



 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions
 
   Documents connexes