Résolution CM/ResDip(2008)6
concernant le renouvellement du Diplôme européen des espaces protégés
au parc national de Matsalu (Estonie)

(adoptée par le Comité des Ministres le 2 juillet 2008,
lors de la 1031e réunion des Délégués des Ministres)

Le Comité des Ministres, en vertu de l’article 15.a du Statut du Conseil de l’Europe,

Vu la Résolution (65) 6 instituant le Diplôme européen, telle qu’amendée par la Résolution CM/ResDip(2008)1 concernant le règlement révisé du Diplôme européen des espaces protégés ;

Vu la Résolution ResDip(2003)17 concernant l’octroi du Diplôme européen à la réserve naturelle de Matsalu (Estonie) ;

Prenant en considération le rapport de l’expert présenté à la réunion du Groupe de spécialistes sur le Diplôme européen des espaces protégés des 17 et 18 mars 2008 ;

Vu les propositions du Comité permanent de la Convention de Berne ;

Renouvelle jusqu’au 28 mai 2013 le Diplôme européen des espaces protégés au parc national (nouvelle dénomination) de Matsalu ;

Assortit le renouvellement des conditions suivantes :

– que le processus de réforme agraire actuellement en cours ne modifie en rien les caractéristiques de l’état actuel du parc national ni ne porte préjudice à la biodiversité de ce dernier ;

– que la conservation des prairies, particulièrement des prairies côtières, continue de bénéficier d’une grande priorité ;

– que l’administration du parc national dispose des fonds nécessaires pour continuer à mener ses activités de suivi, de mise en œuvre de la réglementation et d’éducation à l’environnement ;

– que les terrains privés ne puissent faire l’objet d’aucun aménagement qui serait incompatible avec les objectifs du parc ;

Assortit le renouvellement des recommandations suivantes :

1. la coopération avec les agriculteurs doit se poursuivre et, si possible, s’intensifier, notamment sous la forme d’une promotion des pratiques traditionnelles telles que pâturage et fauchage ;

2. l’administration du parc national doit continuer à jouer un rôle social en aidant la population locale vivant dans les limites du parc national à développer des activités compatibles avec les objectifs de celui-ci, telles que celles liées à l’observation des oiseaux, à l’artisanat et à la restauration du patrimoine historique ;

3. les menaces extérieures potentielles dues à l’industrie, à l’agriculture, au tourisme et aux aménagements immobiliers doivent faire l’objet d’une surveillance continuelle, et une zone tampon où la chasse est interdite doit être établie autour du parc national ;

4. le programme d’élimination des espèces non indigènes doit être poursuivi ;

5. le programme d’études scientifiques doit être renforcé.


 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions
 
   Documents connexes