Résolution CM/ResDip(2008)4
concernant le renouvellement du Diplôme européen des espaces protégés
au parc national de Bieszczady (Pologne)

(adoptée par le Comité des Ministres le 2 juillet 2008,
lors de la 1031e réunion des Délégués des Ministres)

Le Comité des Ministres, en vertu de l’article 15.a du Statut du Conseil de l’Europe,

Vu la Résolution (65) 6 instituant le Diplôme européen, telle qu’amendée par la Résolution CM/ResDip(2008)1 concernant le règlement révisé du Diplôme européen des espaces protégés ;

Vu la Résolution (98) 27 concernant l’octroi du Diplôme européen au parc national de Bieszczady (Pologne) ;

Prenant en considération le rapport de l’expert présenté à la réunion du Groupe de spécialistes sur le Diplôme européen des espaces protégés des 17 et 18 mars 2008 ;

Vu les propositions du Comité permanent de la Convention de Berne ;

Renouvelle jusqu’au 18 septembre 2013 le Diplôme européen des espaces protégés au parc national de Bieszczady ;

Assortit le renouvellement de la condition suivante :

– le gouvernement concerné devra s’engager à adopter un plan de gestion de la zone diplômée, dans au plus deux ans à compter du renouvellement de la période de validité ;

Assortit le renouvellement des recommandations suivantes :

1. étendre le périmètre de la zone diplômée en incluant dans le parc le territoire séparant actuellement les deux noyaux ;

2. mettre en œuvre un programme d’étude et de suivi du statut et des tendances d’évolution des grands prédateurs, à l’échelle du parc national de Bieszczady et des trois parcs voisins de Cisniansko-Wetlinski, Dolina Sanu et Nadsanski ; recruter à cette fin un zoologue, chargé de ce programme au sein de l’équipe scientifique de la zone diplômée ;

3. accroître la coopération entre le gestionnaire du parc national de Bieszczady et les municipalités, afin de définir une approche et des objectifs communs d’aménagement et de développement du territoire, tenant compte de l’intérêt biologique et paysager et de la sensibilité des lieux ;

4. s’appuyer sur les travaux et les capacités d’expertise de la Convention-cadre sur la protection et le développement durable des Carpates, notamment en ce qui concerne l’application de ses articles relatifs à la conservation et à l’utilisation durable de la diversité biologique et paysagère (4), à l’aménagement du territoire (5) et à la sylviculture (7) ;

5. envisager un renforcement de la coopération entre les gestionnaires des aires protégées frontalières des trois pays voisins (Pologne, Slovaquie et Ukraine), fondé sur un programme d’activités à mener en commun.


 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions
 
   Documents connexes