Délégués des Ministres
    Documents CM

    CM/AS(2003)Rec1555 final 5 mai 2003
    ——————————————

    Image des femmes dans les médias
    Recommandation 1555 (2002) de l'Assemblée parlementaire
    (Réponse adoptée par le Comité des Ministres le 30 avril 2003 lors de la 838e réunion des Délégués des Ministres)

    ——————————————

    1. Le Comité des Ministres a examiné avec intérêt la Recommandation 1555 (2002) de l'Assemblée parlementaire sur « l'image des femmes dans les médias ». Il sait gré à l'Assemblée d'avoir mis en question l'image de la femme dans les médias, qui transmettent souvent des stéréotypes contribuant à rendre cette image négative. Il l'a dûment porté à l'attention des gouvernements des Etats membres.

    2. En réponse à cette recommandation, le Comité des Ministres a demandé l'avis autorisé du Comité directeur pour l'égalité entre les femmes et les hommes (CDEG), avis qui est joint en annexe à la présente réponse.

    3. Dans son avis, le CDEG attire l'attention sur un certain nombre d'initiatives concernant la responsabilité qui incombe aux médias de promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes et de s'abstenir de présenter des stéréotypes fondés sur les différences entre les sexes, en insistant sur l'importance des organismes d'autorégulation pour contrôler les images dans les médias et sur la nécessité d'inclure des programmes relatifs à l'égalité des sexes dans la formation des journalistes. Le Comité des Ministres souligne en outre que, dans l'intérêt de la liberté d'expression, les médias et leurs organes d'auto-régulation devraient conserver la responsabilité de l'élaboration de normes de conduite ou de principes directeurs professionnels pour se prémunir contre le risque d'ingérence abusive ou de censure.

    4. A cet égard, le Comité des Ministres tient à mentionner en particulier ses Recommandations récentes aux Etats membres sur la lutte contre la traite des êtres humains aux fins d'exploitation sexuelle (Rec(2000)11) et sur la protection des femmes contre la violence (Rec(2002)5) qui proposent des mesures d'information, de sensibilisation, d'éducation et de formation pour mobiliser l'opinion publique et les médias.

    5. En outre, le Comité des Ministres vient d'adopter une recommandation aux Etats membres sur la participation équilibrée des femmes et des hommes à la prise de décision politique et publique, recommandation qui invite les Etats membres à soutenir la formation et la sensibilisation des étudiants en journalisme et des professionnels des médias à l'égalité entre les femmes et les hommes et à la proscription de stéréotypes, et à promouvoir une participation équilibrée aux postes de décision dans les médias. En outre, dans la résolution adoptée à l'occasion de la Cinquième Conférence ministérielle européenne sur l'égalité entre les femmes et les hommes, les Ministres européens ont invité les médias à « s'abstenir de présenter des stéréotypes fondés sur le sexe, l'éthnicité et la religion » ainsi qu'à « promouvoir la paix en produisant des programmes qui favorisent l'égalité et la non-discrimination entre les femmes et les hommes, stimulent la compréhension mutuelle et combattent l'intolérance et le racisme ».

    6. Le Comité des Ministres considère que l'égalité des sexes ne pourra être obtenue que par des hommes et des femmes oeuvrant de concert, en s'appuyant sur la solidarité entre les femmes et les hommes pour parvenir à une société plus équilibrée et plus juste. Si un observatoire était créé pour étudier la manière dont les femmes sont dépeintes dans les médias, le Comité des Ministres y encouragerait une représentation équilibrée des deux sexes. Pour l'heure, toutefois, il n'est pas convaincu de l'opportunité d'un tel observatoire.

    Annexe

    Avis du CDEG
    sur la Recommandation 1555 (2002) sur l'image des femmes dans les médias

    Observations générales

    Le CDEG se félicite que l'Assemblée Parlementaire appelle l'attention sur l'image des femmes dans les médias, qui est trop souvent négative, stéréotypée et dégradante dans nombre d'états membres de l'Organisation.

    Le CDEG rappelle que déjà en 1994, en coopération avec le Comité Directeur sur les moyens de communication de masse (CDMM), il a organisé un séminaire sur « les droits de la personne humaine et l'égalité : la responsabilité des médias ». Ce séminaire, entre autres, a souligné l'importance d'organes d'auto-régulation dans le contrôle des images dans les médias et le besoin d'inclure des programmes sur l'égalité entre les femmes et les hommes dans la formation des journalistes. En 1998, un autre séminaire joint a traité plus particulièrement des médias et de la traite des êtres humains aux fins d'exploitation sexuelle. Les travaux du groupe de spécialistes sur l'impact des nouvelles technologies de l'information sur la traite des êtres humains aux fins d'exploitation sexuelle ont également examiné le rôle des médias dans la présentation des questions relatives à la traite.

    Enfin il rappelle que les Recommandations Rec(2000)11 et Rec(2002)5 sur l'action contre la traite des êtres humains aux fins d'exploitation sexuelle et sur la protection des femmes contre la violence proposent des dispositions spécifiques aux états membres afin d'encourager les médias à promouvoir une image non stéréotypée de la femme et de l'homme et à élaborer des codes de conduite.

    Observations spécifiques

    En ce qui concerne les paragraphes 10 ix et xii, le CDEG appelle l'attention sur le projet de recommandation du Comité des Ministres aux Etats membres sur la participation équilibrée des femmes et des hommes à la prise de décision dans la vie publique et politique qui est en train d'être parachevé. Parmi les mesures envisagées, les gouvernements sont invités à promouvoir une participation équilibrée des femmes et des hommes à tous les niveaux de prise de décision publique et politique, figurent :

    - la formation à l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de communication ;
    - la participation équilibrée dans les postes de prise de décision dans les médias ;
    - la formation et la sensibilisation aux questions relatives à l'égalité entre les femmes et les hommes des étudiants en journalisme et des professionnels des média.

    Cette recommandation encourage aussi l'analyse régulière de la visibilité et de l'image des femmes et des hommes dans les programmes nationaux d'information et d'actualité.



 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions
 
   Documents connexes
 
   Liens externes