Communiqué de presse - AP 125(2012)

L’APCE salue la transition en Egypte, mais signale « des obstacles réels pour la démocratie »

Strasbourg, 28.06.2012 - Tout en se réjouissant de l’élection du premier Président civil en Egypte comme d’une « étape historique dans la transition du pays vers la démocratie », l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a exprimé aujourd’hui sa profonde préoccupation par des développements récents qui constituent « des obstacles réels pour la démocratie qui émerge lentement » en Egypte.

Ces obstacles sont notamment la dissolution du Parlement, les changements constitutionnels faits par le Conseil suprême des forces armées (qui ont accordé le pouvoir législatif à l’armée et retiré au Président les pouvoirs en matière de budget, de politique étrangère et de défense) et la remise en question de l’indépendance et de l’impartialité de la Cour constitutionnelle.

Le texte adopté, basé sur les propositions de Jean-Charles Gardetto (Monaco, PPE/DC), signale également que parmi les défis fondamentaux qui se posent figurent la forme que prendra l’équilibre des pouvoirs et en particulier comment l’armée partagera les pouvoirs avec le Président, tout comme quel sera le rôle des femmes ou des minorités religieuses.

L’Assemblée souligne que le Président devrait maintenant rassurer les Egyptiens qui aspirent à la sécurité et à la stabilité, tout en étant profondément divisés, et initier des réformes absolument indispensables en vue de bâtir une administration civile débarrassée des pratiques de corruption du passé et de redynamiser l’économie.

La question de la nouvelle Constitution est symbolique, ont enfin souligné les parlementaires, et « tous ces aspects cruciaux doivent être traités dans ce texte ». A cet égard, l’Assemblée a souligné le rôle bénéfique important que pourrait jouer le Conseil de l’Europe par l’intermédiaire de sa Commission de Venise, qui bénéficie d’une expertise unique en matière d’élaboration de constitutions.
L’Assemblée quant à elle « est prête à partager son expérience en matière de transition démocratique avec les institutions égyptiennes afin de faciliter la transition politique difficile du plus grand pays du Proche-Orient », conclut le texte adopté.
Texte adopté
Résultat du vote

Unité de Communication de l’Assemblée parlementaire
Tel: +33 3 88 41 31 93
Fax : +33 3 90 21 41 34
pace.com@coe.int
assembly.coe.int



 Haut de page