3 juillet 2014
Chisinau, République de Moldova

Déclaration de Chisinau

La Commission de Monitoring du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe, réunie le 3 juillet à Chisinau en République de Moldova, a marqué sa vive inquiétude quant à la situation des pays de la région en proie à des tensions séparatistes dangereuses après l'annexion de la Crimée par la Fédération de la Russie. Cette annexion a malheureusement ouvert la voie à des déstabilisations régionales qui menacent l'intégrité territoriale des États.

Le Congrès, qui défend l'autonomie locale et régionale partout en Europe par la mise en œuvre de la Charte européenne de l’autonomie locale, est convaincu que cette autonomie doit servir les valeurs démocratiques et le respect des différences et des diversités dans nos pays. Mais l’autonomie locale et régionale ne peut vraiment se développer sans la stabilité de nos pays et la paix dans nos sociétés : la violence qui explose dramatiquement en Ukraine causée par des groupes armés non identifiés est aux antipodes de l'Europe que nous construisons.

La Commission de Monitoring du Congrès du Conseil de l'Europe appelle le Bureau du Congrès à suivre attentivement les développements politiques dans les pays de cette région, à organiser un large échange de vues sur ces questions lors de sa 27e Session en octobre 2014, et à y adopter solennellement une déclaration reflétant ces inquiétudes et portant l’engagement constant du Congrès en faveur d’une autonomie locale et régionale respectant la souveraineté des états, leur intégrité territoriale et l’inviolabilité de leurs frontières.