Antonella Cagnolati : « Les associations nationales sont les « parlements nationaux » des collectivités et des partenaires privilégiés du Congrès »

      Interview – 13.07.2012

      Le Congrès organise les IVèmes Assises des associations nationales des collectivités territoriales : quel bilan faites-vous de ces rencontres et quelle nouvelle impulsion souhaitez-vous leur donner? 

      Les associations nationales des pouvoirs locaux/régionaux ont un rôle crucial dans leur pays. En effet, elle représentent les collectivités locales et à ce titre elles organisent la concertation entre elles et en défendent les intérêts dans le dialogue avec les partenaires institutionnels et non institutionnels. De plus, elles sont à l'origine d'activités de coopération internationale de toute première importance sur des sujets proches des intérêts du Congrès. Bien qu'elles n'aient pas un statut national institutionnel, elles sont donc "les parlements nationaux" des collectivités locales. Il nous a donc semblé tout naturel que le Congrès, en tant qu’assemblée des collectivités locales et régionales du Conseil de l'Europe, organise des rencontres périodiques de dialogue et de concertation avec ces interlocuteurs privilégiés.

       

      Nous sommes en effet convaincus qu'un dialogue renforcé entre le Congrès et les associations nationales contribue à développer des projets de coopération pour lesquels l'acquis du Congrès et du Conseil de l'Europe peut constituer une réelle valeur ajoutée pour les associations nationales. Ces IVèmes Assises se tiennent dans le contexte particulier de la réforme du Conseil de l'Europe et du Congrès, réforme qui vise à donner à notre organisation et à ses organes une force nouvelle, une plus forte adéquation entre son action et les besoins de ses Etats membres à tous les niveaux. Le Congrès est prêt à jouer le jeu dans ce sens et nous espérons que les associations répondront à cet appel.

      En octobre prochain, le Congrès adoptera ses priorités pour 2013-2016. Quelle pourrait être la contribution des associations nationales en vue de leur réalisation ? 

       

      L'objectif premier des Assises est de recueillir l'avis des Associations sur le projet de priorités que le Bureau du Congrès a adopté, et ce, avant de le soumettre à la discussion et à l'adoption de ses membres. En effet, nous voulons que ces priorités soient également le reflet des aspirations des associations nationales pour une action européenne. C’est pourquoi, nous attendons des associations qu’elles réagissent aux priorités 2013-2016 qui leur seront soumises, et nous comptons sur leurs commentaires, leurs propositions, leurs critiques...

      Mais le but des Assises de cette année sera également de soumettre aux associations des propositions d'action dans des domaines prioritaires pour le Congrès et pour lesquels nous aimerions conclure des "pactes de collaboration" avec les associations intéressées. Nous y voyons la possibilité d'une coopération concrète avec celles des associations qui pourraient être intéressées, soit parce qu'elles travaillent déjà sur le sujet, soit parce qu'elles souhaitent développer une action conjointe avec le Congrès.



 Haut de page