21ème Session du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe

      Face à la crise énergétique imminente, le Congrès plaide pour un modèle plus localisé.

      Strasbourg, 20.10.2011 – Il nous faut impérativement nous doter d’un nouveau modèle énergétique plus efficace, dans lequel les collectivités locales et régionales aient un rôle plus important à jouer, pour relever les défis majeurs auxquels nous allons devoir faire face au XXIe siècle dans le domaine de l’énergie. Telle est la conclusion d’un rapport du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, qui a été débattu le 20 octobre 2011 à Strasbourg (France).

      Présenté par Svetlana Orlova (Fédération de Russie, PPE/DC), ce rapport souligne que les hauts niveaux de prix de l’énergie, la disponibilité limitée des combustibles fossiles, le changement climatique et l'augmentation de la consommation d'énergie dans les pays émergents déboucheront, tôt ou tard, sur une crise.

      Pour y faire face, la résolution adoptée ce même jour appelle les particuliers et les collectivités locales et régionales à jouer un rôle plus déterminant dans le domaine énergétique en tant que distributeurs et consommateurs, mais aussi producteurs d’énergie afin qu’ils accroissent leur part d’autonomie et soient moins dépendants d’un petit nombre de fournisseurs ou de méthodes d’approvisionnement. Aussi invite-t-elle instamment les collectivités locales et régionales à œuvrer pour une meilleure efficacité énergétique, à réduire la consommation d’énergie et à favoriser le recours aux énergies renouvelables.

      Selon le rapport, le lien entre le réseau d’approvisionnement en énergie et le territoire est actuellement rompu; les décisions sont prises pour l’essentiel par de puissantes sociétés énergétiques, de sorte que les consommateurs, les citoyens et les collectivités locales et régionales en sont exclus.



 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions