Thorbjørn Jagland: “Le Congrès doit faire partie intégrante de la réforme du Conseil de l’Europe”

      Interview – Strasbourg, 17 mars 2010

      Le 17 mars 2010, Thorbjørn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l’Europe a présenté sa réforme de l’Organisation à la 18ème Session du Congrès. Le Congrès doit faire partie intégrante de la réforme du Conseil de l’Europe, avec un accent particulier sur l’efficacité de sa procédure de monitoring, explique-t-il dans une interview.

      Dans le cadre des réformes que vous envisagez pour le Conseil de l'Europe, comment voyez-vous la réforme du Congrès ?

      Thorbjørn Jagland: Le Congrès fait partie intégrante de l'Organisation et à ce titre est donc concerné par la réforme de l'Organisation. Le Président en exercice du Congrès Ian Micallef a défendu vigoureusement il y a peu de temps notre réforme devant le Comité des Ministres. J'attends maintenant avec impatience les mesures concrètes que vous prendrez suite à l'approche adoptée par le Président en exercice. Vous venez d'élire M. Andreas Kiefer Secrétaire Général du Congrès. Sa connaissance des affaires locales et sa grande expérience professionnelle donneront sans aucun doute un nouvel élan aux travaux du Congrès.

      Le monitoring est un des outils utilisés par le Conseil de l'Europe pour contrôler que les principes démocratiques sont respectés dans les Etats membres. Dans ce contexte, quel est selon vous le rôle des activités de monitoring du Congrès ? A votre avis, que faudrait-il faire pour améliorer leur efficacité ?

      Thorbjørn Jagland: Le suivi de la mise en œuvre de la Charte européenne de l'autonomie locale représente une initiative très importante dont l'intérêt est reconnu depuis longtemps. L'efficacité des procédures de monitoring dépend du secrétariat du Congrès et des Etats membres. Il est évident que le suivi doit être régulier pour être efficace et avoir un impact à long terme. La communication des résultats du monitoring est également très importante et j'attends du Congrès qu'il insiste sur ce point.

      Selon vous, quel est le rôle joué par les municipalités et les régions dans l'Europe d'aujourd'hui ? Quelle est leur place dans l'architecture politique européenne ?

      Thorbjørn Jagland: La politique locale et régionale est au cœur de nos démocraties, puisqu'elle se situe au niveau le plus proche de la population. Par conséquent, les municipalités et les régions jouent un rôle essentiel dans le construction de l'identité démocratique européenne et nationale et de la cohésion sociale. Je pense que c'est une des raisons pour lesquelles l'autonomie locale et régionale s'est développée, à juste titre, et est maintenant solidement intégrée dans l'architecture européenne.



 Haut de page

 

  Documents liés
 
   Réunions